La peinture chinoise,
propice à la longévité

Le_grand_ma_tre_Lou_Shibai
Le grand maître Lou Shibai

IL y a 200 ans, parmi une centaine de grands peintres et calligraphes chinois, une vingtaine avaient plus de 85 ans, et le plus âgé, 109 ans. Des chercheurs ont étudié les raisons expliquant la longévité de ces grands peintres et calligraphes, et d’après eux, la pratique continue de la peinture et de la calligraphie chinoise favorise la santé.

Dans l’histoire de la Chine, depuis la dynastie des Xia (XXIe siècle — XVIe siècle av. J.-C.) jusqu’à la dynastie des Qing (1644-1911), l’espérance de vie moyenne des Chinois était de moins de 35 ans. Cependant, même à cette époque, il n’était pas rare de voir des peintres et calligraphes atteindre un âge vénérable. Le grand calligraphe Liu Gongquan a vécu 87 ans (778-865) et le grand peintre Wen Zhengming, 90 ans (1470-1559).

Splendeur_des_montagnes_et_rivi_res_du_pays
Splendeur des montagnes et rivières du pays, Zhu Qizhan

Aujourd’hui, la qualité de vie et les conditions sanitaires se sont améliorées, de sorte que l’espérance de vie des Chinois a beaucoup augmenté. Cependant, les peintres et calligraphes vivent aussi plus longtemps qu’auparavant. En voici quelques exemples. À 106 ans, Su Juxian (1882-1991), un calligraphe très connu de Shanghai, écrivait encore. Le maître calligraphe Sun Mofo (1883-1987) et le grand peintre Zhu Qizhan (1892-1996) ont tous les deux cessé la création artistique à 104 ans. à 100 ans, le célèbre peintre Li Jianchen (1900-2002) a tenu à assister à son exposition de peinture. Wu Guanzhong, 90 ans, déclare :« Je ne peux mener une vie oisive; je ne dois pas m’arrêter de peindre. » Pour ce qui est du peintre Huang Yongyu, 86 ans, c’est un bon vivant; quand il achève une création artistique, il invite des amis à l’apprécier et à partager la joie.

Pourquoi vivent-ils si longtemps ?

Peindre est un travail intellectuel. En effet, quand les gens écrivent ou peignent, leurs hémisphères cérébraux gauche et droit travaillent en alternance. C’est comme un exercice cérébral. De plus, la création artistique est une activité tranquille. Règle générale, le peintre doit d’abord concevoir mentalement sa peinture, puis l’exécuter tranquillement pendant une période continue. À ce moment-là, l’artiste ne pense qu’à des thèmes agréables, notamment les fleurs, les oiseaux, un beau paysage ou un poème. Ces images mentales égaient et réconfortent. Le physiologiste russe Pavlov (1849-1936) a dit : « La joie vous rend sensible à chaque battement de cœur et à chaque image de la vie. Elle fortifie votre corps. »

Neige_au_printemps
Neige au printemps, Wu Guanzhong

La création de calligraphies et de peintures stimule également les fonctions physiologiques. Âgé de 91 ans, le grand peintre Lou Shibai nous a présenté son point de vue sur la relation entre création picturale et longévité : « Le geste approprié permet non seulement de créer une bonne œuvre, mais aussi de faire faire des exercices au corps. » Quand on peint, il faut garder la tête bien d’aplomb, les épaules horizontales et les deux bras détendus. De plus, il faut cambrer la taille et respirer naturellement et doucement. Il faut aussi laisser le poignet et le coude en équilibre. Quand on peint, le poignet et le bras bougent en même temps dans des directions différentes, les muscles et les méridiens s’étirent comme dans le tai-chi.

Village Neige_dans_les_monts_Taibai
Village, Lin Fengmian Neige dans les monts Taibai, Zhang Ding

La nature que les peintres et calligraphes saisissent sur le vif est un autre élément qui favorise leur longévité. Quand ils vont dans la nature, l’environnement ravit leur esprit. Beaucoup d’artistes aiment écouter de la musique tout en créant, et cela sert également à calmer leur corps et leur esprit. Depuis des dizaines d’années, Yang Taiyang, maître de l’école de peinture Lijiang (rivière Lijiang), sillonne toute la région touristique de la rivière Lijiang (région autonome zhuang du Guangxi). À 100 ans, il est encore en pleine forme, Son secret pour garder la santé : enrichir sa vie en peignant et se rendre souvent dans la nature pour dessiner sur le vif. ?